Nouvelles technologies, millennials et créativité

De fois, dans des situations où nos qualités n’arrivent pas à être mises en place, nous avons l’impression de vouloir disparaître de la scène. Tout le monde que j’ai croisé dès le début de ma carrière, se sent à un moment donné vulnérable. Tous les professionnels ont leurs faiblesses, bien si nous arrivons tous plus ou moins à les cacher. Il arrive tôt ou tard le moment, souvent inattendu, où cette personne qui semblait inabordable se montre soudain petite, amoindrie… et humaine, en fin de comptes.

Dans un moment de l’histoire où défenestrer les anciens est devenu une mode suite aux résultats dans des élections et des référendums(*), on ne parle pas souvent de la génération qui a grandi parmi des écrans, des claviers… et de ses faiblesses. Parce que, comme tous les êtres humains, les millennials ont leurs faiblesses, même si parfois on fait semblant de ne pas les voir.

En effet, nous avons grandi dans un monde plein de serveurs, de claviers, d’écrans. Dans un monde avec tellement de possibilités… et tellement limité à la fois: limité à la taille de l’écran, à la puissance du serveur de notre ordinateur, à la licence du logiciel utilisé. Un pc branché, et au revoir l’imagination, la capacité de créer, la débrouillardise. Si l’on perd cet élément branché, tout est perdu.

Voici la petite réflexion en fin de journée. Peut-être ce n’est pas quelque chose qui appartient exclusivement au monde de l’hôtellerie, mais c’est tellement représentatif… Un client est venu demander une information concernant les services proposés dans les étages par l’hôtel.  La réaction du réceptionniste, manquant de réactivité, de tact, peut-être même de réflexes, a été l’observation immédiate de l’écran sans savoir très bien le but de cette action.

Le client pose alors une et seulement une question : « Do you need to look at the screen for that ? », certes avec un ton un peu brusque, impatient, excessivement sec si on veut… mais tellement juste. Pourquoi regarder un écran si on peut trouver l’information en réfléchissant deux secondes de plus ? A-t-on perdu cette capacité ? Ne sommes-nous plus capables de comprendre des questions sans regarder notre écran ?

Javier Guijarro Segado
www.hotelsbyjavier.net
fjavierguise@gmail.com


(*) Lecture de l’article “Brexit: la rupture entre jeunes et vieux, l’une des clés du scrutin” pour mieux comprendre cette référence (L’Express, 24 Juin 2016)

Anuncios

Autor: Javier Guijarro

hotelsbyjavier.net

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s